Partagez | 
 

 
the loners (2/3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
the others
avatar
living above everyone
messages : 62 points : 690

Voir le profil de l'utilisateur http://amongus.forumgratuit.ch

MessageSujet: the loners (2/3)   Lun 28 Mar - 17:39




the loners
sa composition

Certains préfèrent ne pas avoir de clan ou alors ils ont été simplement chassés du leur. Dans tous les cas, ils sont seuls ou en groupe très restreint ne dépassant que rarement trois individus et survivent par leurs propres moyens au jour le jour. À l'image des loups solitaires, ils sont surnommés les « loners ».

membres
□ jayden harris :: bob morley
□ eva-lillian rodriguez :: victoria moroles
□ nathan rodriguez :: thomas brodie-sangster
Revenir en haut Aller en bas
the others
avatar
living above everyone
messages : 62 points : 690

Voir le profil de l'utilisateur http://amongus.forumgratuit.ch

MessageSujet: Re: the loners (2/3)   Lun 28 Mar - 17:56




jayden harris
bob morley

libre réservé pris

âge ∆ vingt-huit ans. lieu d'origine ∆ originaire de sydney en australie. arme ∆ bardiche. orientation sexuelle ∆ au choix. rôle ∆ aucun. aptitudes ∆ communication. talent ∆ construction. groupe ∆ survival. clan ∆ aucun.

La vie ne lui souriait pas plus que cela. Bien que Jayden était un brillant élève en télécommunication pour qui parler ne présentait aucun défi, il était surpassé par ceux plus fortunés de sa classe. La réalité était ainsi faite : la chance s'achète avec quelques billets d'argent. Ce n'est pas ce qui le découragea, le poussant même à faire des pieds et des mains pour graduer et se faire embaucher comme journaliste pour une petite chaîne locale. Après deux ans de routine, Jayden se laissa charmer par l'idée d'accepter des contrats le forçant à voyager afin de faire découvrir des destinations inusitées dans le cadre de documentaire. Il était à bord d'un hélicoptère lorsque la première vague frappa la Terre, l'engin se posant assez violemment quelques pars entre le Kazakhstan, la Russie et la Mongolie. Le pilote perdit la vie sur le coup de l'impact, laissant Jayden seul avec sa coéquipière camérawoman avec qui il se lia dans un instinct de survie. Coupé du monde pendant suffisamment longtemps pour ne pas avoir conscience de la deuxième vague, Jayden tomba malade du jour au lendemain. Vomissant à s'en déshydrater, allant jusqu'à perdre du sang par les yeux et avoir l'air de la mort elle-même. Les rôles s'échangèrent en seulement deux heures, lui se remettant miraculeusement de son état lamentable tandis que sa coéquipière se mis à cracher du sang à bonne quantité. Son visage perdit la moindre once de couleur en l'espace de quelques minutes. Une heure plus tard, elle rendit l'âme sous le regard choqué de Jayden qui ne comprit pas ce qui venait de se passer. Lui qui aurait parié sa mort à peine trois heures plus tôt était en train de se remettre sur pied trop facilement.

Ne pouvant se résoudre à toucher un cadavre, il la laissa là et se déplaça davantage vers le Nord jusqu'à atteindre une ville Russe où il tomba sur un individu de son âge. D'abord content de rencontrer une autre personne vivante, Jayden fut assez surpris lorsque cette même âme tenta de l'éliminer à peine cinq minutes plus tard pour ensuite être sauvé par une tierce personne. Après cet incident, Jayden décida de s'éloigner de toute forme de civilisation et se trouva un petit coin tranquille où s'isoler, se construisant un abri en hauteur dans un arbre malgré l'étrange invitation de rejoindre un clan au nom imprononçable qui aurait de quoi remporter la blinde de points au Scrabble. Non, vraiment, Jayden se considère nettement plus en sécurité tout seul dans sa petite cabane perchée dans un arbre en plein milieu d'une forêt.


luka vetrov + Même si ce russe lui a sauvé la vie, Jayden préfère garder ses distances pour des raisons évidentes qui consistent en un pur instinct de survie. Incertain s'il peut faire confiance aux autres, et encore plus à qui il peut faire confiance plus précisément, il refuse chaque proposition de Luka face à l'option de rejoindre son clan. L'idée peut être séduisante, or Jayden craint que ce ne soit qu'une jolie façon camouflée de mettre un terme à ses jours. Il ignore encore sur quel pied danser avec Luka, encore plus après avoir appris qu'il est apparemment le fils du défunt parrain. Jayden n'est pas encore assez naïf pour bêtement se laisser influencer par un mafieux aussi honnête dans ses paroles puisse-il paraitre. Luka a aussi trouvé le très recherché surnom de « Freckles » et refuse d'appeler Jayden autrement.


taimi makinen + Elle, Jayden arrive à lui porter une certaine confiance. Taimi n'a pas l'air bien méchante et lui apporte parfois des trucs à manger tout en lui expliquant un peu ces histoires de clan ainsi que lui racontant les ravages de la deuxième vague qu'il a ratée. Elle est sa source première de diverses informations sur le monde extérieur, tandis que lui ne lui apporte probablement rien. Ou alors elle est spécialement envoyée afin de l'amadouer et le trainer chez les Russes, mais Jayden est sur ses gardes via toute conversation qui peut tourner de près ou de loin de ce sujet. Il a fait sa connaissance en bordure de Novossibirsk après avoir eu la chance de se prendre le pied dans un piège à ours. Taimi fut celle qui l'aide à s'en déprendre à s'occuper sommairement de la blessure engendrée par l'incident.


Revenir en haut Aller en bas
the others
avatar
living above everyone
messages : 62 points : 690

Voir le profil de l'utilisateur http://amongus.forumgratuit.ch

MessageSujet: Re: the loners (2/3)   Lun 28 Mar - 18:00




eva-lillian rodriguez
victoria moroles

libre réservé pris

âge ∆ vingt ans. lieu d'origine ∆ originaire de madrid en espagne. arme ∆ stylet (poignard). orientation sexuelle ∆ au choix. rôle ∆ aucun. aptitudes ∆ danse, esquive. talent ∆ créativité. groupe ∆ mind. clan ∆ aucun.

Son corps vivait pour la danse, pour les festivals de sa ville, pour se mouvoir au rythme de la musique. C'était son sport favori, son activité fétiche, sa raison de se lever le matin et poursuivre son quotidien avec le sourire aux lèvres. Placée en famille d'accueil dès son très jeune âge avec son frère cadet, Eva dut trouver une façon de s'occuper l'esprit, d'oublier les misères que cela représentait de vivre avec une famille qui n'est pas la sienne alors que ses parents biologiques n'étaient pas très loin, mais étaient trop idiots pour avoir la charge d'elle et son frère - ou plutôt demi-frère en réalité, mais ce n'est qu'un détail. Eva avait du mal à laisser des inconnus la prendre en charge, préférant s'occuper d'elle par ses propres moyens lorsqu'elle fut assez vieille pour prendre de petits boulots par-ci par-là, bossant notamment dans un petit café touristique. Une petite vie banale, rien de bien extraordinaire jusqu'à ce que la technologie s'efface du quotidien du jour au lendemain. Plus rien d'électronique ne fonctionnait, c'était le néant. Une sorte de mini-apocalypse était en train de se produire au sein d'un monde parfaitement civilisé qui se retrouvait ravagé par la perte de tout moyen de communication. Cela fut nommé « première vague » et la seconde ne tarda pas à frapper, engloutissant plusieurs régions du monde jusqu'à menacer son propre pays qu'elle quitta frénétiquement sur un coup de tête, entrainant Nathan dans sa fuite. Les frontières tombèrent en même temps que bon nombre d'individus lorsqu'une maladie inconnue frappa, rendant les gens condamnés à mourir d'une mort douloureuse et cruelle. Eva et Nathan furent embarqués par des gens en uniforme, emporté dans un long voyage vers une destination floue où plusieurs parlaient une langue inconnue. Elle comprit entre les branches qu'ils étaient dans les parages de la Mongolie, prisonniers de militaires avec qui elle n'avait aucune intention de s'affilier. Son sixième sens féminin lui criait de s'enfuir de cet endroit et c'est ce qu'elle fit à la première occasion, mais elle ne réussit pas à emporter son frère cette fois-ci. Séparée de lui, Eva fut contrainte de l'abandonner à son sort, ne pouvant y retourner sans être sûre de ne plus jamais être capable de s'échapper.

Sa fuite prit la direction d'un territoire appartenant à un clan. Eva se retrouva avec une flèche perchée à un mètre de son visage, l'homme derrière l'arme lui intimant de rebrousser chemin avant qu'il ne soit trop tard. Elle obéit, attendant que l'inconnu lui tourne le dos avant de l'agresser et lui dérober son arme. Après tout, qu'avait-elle à perdre ? Cette altercation lui permet de tirer son stylet en échange de l'arc ainsi qu'une haine évidente de la part de l'étranger. Désormais installée à mi-chemin entre la Russie et la Mongolie, Eva cherche désespérément le moyen de retrouver Nathan.


nathan rodriguez + Eva a toujours cet instinct de protection un peu maternel envers son demi-frère, incapable de le laisser livré à lui-même sans se sentir horriblement mal. Après les premières catastrophes, elle a tout de suite compris qu'ils n'étaient plus que lui et elle, oubliant carrément leur famille adoptive. Tout ce serait bien passé s'ils ne s'étaient pas ramassés avec l'armée mongolienne de laquelle Eva voulait qu'ils s'échappent ensemble, mais Nathan a changé d'idée au dernier moment et elle s'éclipsa toute seule. À l'heure actuelle, Eva ignore ce qu'est devenu Nathan et cherche une façon de le retrouver sans avoir à retourner là-bas. Tout ce qu'elle veut, c'est ravoir la compagnie de son frère adoré.


damon anderson + Il est celui qui l'a menacé d'une flèche au visage lorsqu'elle s'est aventurée par mégarde sur le territoire du clan Lăohŭ, peu friand à l'idée de voir des inconnus s'aventurer si près. Eva ne s'est pas laissé impressionner, mettant les doigts sur l'arc de Damon qu'elle conserva avec suffisamment de férocité pour le forcer à mener un échange avec elle, gagnant son stylet dans le processus. Bien sûr, depuis ce jour Damon lui voue une haine pressante et évidente, mais Eva s'en fiche puisque ce type est très loin dans sa liste de priorité. Qu'il essaie encore de la menacer rien que pour voir et elle lui fera comprendre qu'une femme n'est pas nécessairement plus faible qu'un homme.


Revenir en haut Aller en bas
the others
avatar
living above everyone
messages : 62 points : 690

Voir le profil de l'utilisateur http://amongus.forumgratuit.ch

MessageSujet: Re: the loners (2/3)   Lun 28 Mar - 18:02




nathan rodriguez
thomas brodie-sangster

libre réservé pris

âge ∆ dix-neuf ans. lieu d'origine ∆ originaire de madrid en espagne. arme ∆ glock 18. orientation sexuelle ∆ au choix. rôle ∆ aucun. aptitudes ∆ dissimulation. talent ∆ polyglotte. groupe ∆ relation. clan ∆ aucun.

Enfant illégitime né de l'union entre son père et une touriste française, Nathan fut laissé dans le pays de son paternel un an après sa naissance sous les soins merdiques du couple espagnol ayant déjà une fille sur les bras. La femme de son père devint furieuse en apprenant l’infidélité de son mari et c'est à partir de là que le foyer devint un enfer pour les deux enfants liés en tant que demi-frère et demi-sœur. Ils furent rapidement placés en famille d'accueil, une bonne chose répondra Nathan aujourd'hui après avoir appris la vérité, mais à l'époque ça ne fit pas une énorme différence dans sa vie. C'est surtout sa soeur qui ne digéra jamais le fait de ne pas vivre comme une famille normale, creusant continuellement un écart avec le couple qui ne voulait que prendre soin d'eux. Nathan était plus reconnaissant, s'excusant pour l'attitude détachée d'Eva tout en gérant sa soeur ainée qui ne désirait que partir dès que le temps serait propice. L'occasion se présenta, peut-être trop tôt, mais elle vint lorsque le courant tomba, que l'électricité cessa de circuler et que les moyens de communication se mirent dans un silence total. La panique fut générale, lui ne sachant où porter son attention dans un chaos créer par la réalisation que le monde technologique qu'ils avaient connu s'était écroulé. Lorsque les catastrophes naturelles commencèrent à frapper les régions au bord des océans, Eva l'entraina avec elle dans une fuite vers l'inconnue, ne comprenant pas pourquoi elle voulait fuir à ce point. Pour aller où ? L'idée de rebrousser chemin afin de retourner vers leurs parents adoptifs le tenta, mais Nathan se décida à rester avec sa soeur. Il eut du mal à lui cacher le sang qui se frayait un chemin à la manière de larmes un bon matin, lui faisant croire qu'il avait seulement de la poussière dans les yeux afin d'expliquer le fait qu'il était constamment en train d'essuyer le sang de son visage pour éviter qu'elle ne s'inquiète inutilement. Aussi brusquement que ce phénomène était apparu, il disparut sans laisser de trace. Pourtant, Nathan avait vu ses symptômes sur leur chemin. Il avait vu plus d'une personne supplier, appeler à l'aide alors que leur corps les abandonnait.

Nathan et Eva furent embarqués pour la Mongolie, sur une base militaire où Eva ne cessait de s'agiter comme un tigre en cage. Incapable de comprendre ce qui pouvait autant la travailler, Nathan ne s'enfuit pas avec elle cette fois, convaincue qu'elle était devenue paranoïaque. Quelle erreur. Entre les entrainements militaires et se faire crier après parce qu'il n'était pas particulièrement athlétique, il comprit vite qu'il y avait anguille sous roche. Quelque chose chez certaines personnes de l'endroit ne lui inspirait pas confiance, mais pas dans un sens minime. Quelque chose en eux lui hurlait de partir, que sa soeur avait raison de s'échapper de cet environnement. C'est ce qu'il fit, prenant avec lui la première arme qu'il trouva et plia bagage pendant la nuit, subtilisant le cheval d'une ferme abandonnée avoisinante.


eva-lillian rodriguez + Ne pas avoir la même mère biologique ne veut rien dire : Eva est sa soeur, point final. Nathan sait qu'il peut porter confiance envers Eva, ce qui explique qu'il l'ait suivi dans sa fuite sans poser de question. Toutefois, il n'a pas réussi à s'échapper de l'armée avec elle, que ce soit par manque de volonté ou de chance - peut-être un peu des deux. Être séparé de la seule figure stable dans sa vie fut plus difficile que prévu et Nathan s'évada du service militaire dans l'espoir de la retrouver. Ce qu'il ignore, c'est qu'il est parti dans la direction opposée d'Eva et a ajouté un nombre considérable de kilomètres entre eux.


hunter pearson + Hunter est la première personne a qui il adressa la parole dans l'armée. Ce n'était pas un choix, mais plutôt une obligation puisque Hunter le suivait partout. Carrément partout tel un vieux chewing-gum collé à la semelle de sa chaussure. D'abord agacé, ça n'a pris que quelques jours avant que Nathan ne s'attache à Hunter et le fiasco humain qu'il représente. Ce type n'est pas doué et c'est ce qui fait son charme. Ce fut le genre d'amitié qu'on croit ne voir que dans les films entre deux individus dont rien ne laissait présumer qu'ils finiraient aussi proches. Avant de s'évader, Nathan tenta de convaincre Hunter de le suivre, mais celui-ci déclina son offre, au plus grand désarroi de Nathan. Un jour, peut-être, il le reverra. En attendant, Nathan préfère croire qu'ils ont un bout de chemin à faire séparément.


alyona azarov + Fatigué et affamé, Nathan décida de prendre une pause dans un secteur inconnu, octroyant également un répit à sa monture. Une fille tenta de lui voler son cheval, idée stupide d'après lui puisqu'il était en possession de son arme à feu dont il n'hésita pas à se servir. Nathan ne rata pas Alyona, déguerpissant au plus vite en la laissant seule avec sa blessure en croyant que ce serait suffisant pour l'achever. Ce qu'il ignore c'est qu'elle s'en est très bien sortie et compte bien se venger. Chose qui promet puisque Nathan n'est pas aussi inoffensif que l'on pourrait croire et son petit côté futé aurait tout pour lui tailler une place chez les Russes.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: the loners (2/3)   


Revenir en haut Aller en bas
 
the loners (2/3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMONG US ::  :: prédéfinis :: disponibles-
Sauter vers: