Partagez | 
 

 
We are born sick and commanded to be well (Roksana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Roksana Andreïev
avatar
membre, simple loner
messages : 40 points : 634

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: We are born sick and commanded to be well (Roksana)   Ven 8 Avr - 10:00




roksana maria andreïev
phoebe tonkin
âge ∆ Vingt six ans. lieu d'origine ∆ Saint Pétersbourg. arme ∆ Couteau de chasse. orientation sexuelle ∆ Hétérosexuelle. groupe ∆ Survival.

j'accepte d'être [x] un alien [x] un humain

Roksana, qui préfère de loin être appelée Roxy, n'a pas eu une enfance des plus banales, loin de là. Née d'un père militaire et d'une mère infirmière sa vie changea du tout au tout l'année de ses trois ans. Sa mère fut assassinée par un toxicomane en manque qu'elle tentait de soigner. Son père alors fou de chagrin décida de se couper de monde de crainte qu'une autre tragédie ne touche sa fille. Il emmena son bébé en plein cœur de la taïga loin de la folie du monde moderne. × Elle a grandi en pleine nature, loin de la civilisation. Pas télévision, d'ordinateur, de téléphone ni même d'électricité. Elle fit sa scolarité par correspondance, les cours de survie que son père lui donnait occupant la plupart de son temps. Faire du feu, chasser, construire un abri, trouver de la nourriture comestible, rendre de l'eau potable, poser des pièges, se fabriquer une arme, savoir s'en servir, quelques rudiments de médecine, toutes les choses que doit savoir tout survivaliste digne de ce nom. Tant et si bien que Roxy devint vite incollable. × A l'âge de seize ans elle rencontra un groupe de campeurs et se lia d'amitié avec une fille de son âge. C'est cette dernière qui lui donna envie d'avoir une vie normale. Après bien des disputes avec son paternel elle prit ses clics et ses clacs et retourna vivre en ville. Si elle aurait su que ce que lui avait appris son père allait tant lui servir elle aurait pensé à le remercier plutôt que de lui dire qu'il avait gâché sa vie. × Ayant soif de découvertes elle est vite devenue hôtesse de l'air. Toujours en vadrouille elle explorait le monde sans avoir le temps de vraiment se lier avec quelqu'un. × Elle a vu le monde sombrer et a décidé de s'exiler de nouveau en forêt. Elle retourna chez son père mais ce dernier mourut lors de la troisième vague. Depuis elle sillonne les routes ne restant jamais bien longtemps au même endroit et se méfiant des gens comme la peste, la compagnie de Vlad, un berger allemand de quatre ans qui était chien policier et qu'elle a recueilli il y a huit moi lui suffisant largement. × Son père lui a appris à manier les armes à feu mais elle ne les aime pas beaucoup. Ils font très de bruits, sont très fragiles, se déchargent trop vite et elle est beaucoup plus douée avec une lame. × Peu douée pour les relations humaines elle n'a jamais été amoureuse. Des aventures sans grand sérieux elle en a eu quelques unes mais se caser n'a jamais était une priorité pour elle étant persuadée qu'elle avait le temps avant de savoir ce qu'est l'amour et de trouver quelqu'un qui en valait la peine. Il faut dire la situation actuelle a quelque peu chambouler ses plans. En revanche elle avait une meilleure amie, une personne qui la comprenait et avec laquelle elle pouvait être elle-même. Mais elle n'a plus de nouvelle de cette personne depuis la troisième vague soit plus d'un an. Elle est alors certaine que cette personne n'est déjà plus de ce monde. ×

en pleine fuite, ton chemin croise celui d'un(e) survivant(e) blessé(e) incapable de se sauver par ses propres moyens. que fais-tu ?
Méfiante de nature le premier réflexe de la jeune femme serait sans doute de se dire de continuer sa route. Chacun sa merde après tout. Et puis qu'est ce qui l'assurerait que ce n'était un piège d'un alien ou d'une personne désespérée qui en voudrait à sa nourriture, à ses armes ou autre. Après tout dépend de la situation. S'il s'agissait d'un enfant ou de quelqu'un de plus jeune qu'elle ou qui réussirait miraculeusement à la convaincre, elle tairait son instinct de survie pour essayer de faire quelque chose. Elle cacherait la personne en lui répétant que s'il tentait quelque chose son chien lui arracherait la gorge avant d'essayer d'éloigner le danger. Puis une fois que la voie serait dégagée elle reprendrait sa route. Il ne faut pas pousser la charité trop loin non plus, elle refuse d'avoir la responsabilité de la vie de qui que se soit. Sa survie lui prend déjà bien assez de temps comme ça.

une personne qui vous est précieuse est infectée lors de la troisième vague. comment prends-tu la nouvelle et que fais-tu ?
C'est déjà arrive malheureusement. Son père a contracté l’épidémie sanguine et il en est mort. Roksana est resté à son chevet jusqu'à la fin, veillant sur lui du mieux qu'elle pouvait. Malgré ses protestations car il ne voulait pas que sa fille choppe cette foutue maladie elle l'a vu dépérir jour après jour. Puis un jour il profita du moment où elle allait chercher de l'eau pour mettre fin à ses jours. Une détonation qui déchira le silence et Roksana savait. Elle l'a retrouvé sur le sol de leur cabane avec une balle dans la tête. Bizarrement elle n'a pas pleuré, elle n'a pas crié, rien. Elle en était juste incapable. Quelque chose c'était brisé en elle, un grand froid s'était glissé dans son cœur emportant avec lui le sourire qu'elle avait eu aux lèvres toute sa vie. Elle enterra son père près de leur maison puis s'en alla, préférant sillonner les routes plutôt que de rester là. Plus rien ne la retenait ici. C'était une partie d'elle même qu'elle avait mise sous terre en même temps que la dépouille de son père. Depuis elle ne s'est plus jamais lié à quelqu'un par méfiance mais surtout par peur de vivre un autre deuil. Elle n'y survivrait sans douta pas.     

voilà maintenant une semaine que tu es planqué au même endroit. tes rations sont épuisés : il te faut absolument sortir de ta cachette sécuritaire. à quoi ressemble ton plan de match ?
Roksana suivrait à la lettre la règle des trois que son père lui a appris : Prudence, efficacité, discrétion. D'abord analyser le terrain non seulement avec la vue mais aussi avec son odorat et son ouïe. Repérer les zones à risques et les éviter. Les vestiges d'un feu, une odeur de fumée, les oiseaux ou les autres animaux qui gardent étrangement le silence ou Vlad qui se met à grogner sont autant de signe qui le mettrait en alerte. Une fois qu'elle serait presque certaine d'être totalement seule et seulement à ce moment là elle sortirait, gardant toujours son couteau à la lame aiguisé prêt à autre dégainer en cas de besoin. Puis toujours avec la plus grande précaution elle chasserait, vérifierait ses pièges, pilerait les endroits abandonnés au besoin. Jamais, au grand jamais elle n'irait voler la nourriture d'un autre. Premièrement car c'est contraire à son étique. Elle se débrouille assez bien par ses propres moyens pour ne pas avoir besoin de s'abaisser à ce niveau. Ensuite et surtout car c'est le meilleur moyen de se faire prendre ou de déclencher des représailles. Dans le monde où elle vit rien n'a autan de prix que de la nourriture et chacun est prêt à défendre ses maigres possessions becs et ongles. Roksana en tous cas fait partie de ce genre de personnes. Une fois réapprovisionnée la jeune femme repartirait à nouveau des les bois, ni vu ni connu, aussi silencieusement qu'une ombre qui se glisse entre les arbres.

es-tu plus du genre à ne faire confiance à personne ou à t'entourer d'autres individus ?
Roksana est une solitaire de nature. Même avant que le monde ne bascule dans le chaos elle avait du mal à se lier avec les autres à cause de son éducation particulière. Elle se sentait à part et malgré ses efforts cela ne changea jamais. Aujourd'hui ce côté de sa personnalité est démultiplié. Elle évite soigneusement les autres gardant toujours en tête qu'un inconnu est un adversaire potentiel. Surtout depuis qu'elle a croisé la route d'un homme mal intentionné qui voulait faire d'elle son jouet. Elle ne doit son salut qu'à Vlad qui arracha le mollet de son agresseur lui donnant l’opportunité de lui fracasser le crâne avec une pierre. Depuis la confiance est un mot qui lui est étranger et la méfiance est devenue sa philosophie de vie surtout vis à vis des hommes. Les rares fois où elle est obligée d'être en contact avec ses monologues humains elle écoute avant tout son instinct et celui de son chien. Alors soit elle prend la fuite soit elle échange quelques paroles ou fait un peu de troc avant de simplement disparaître. Même lorsqu'elle rencontre des personnes qui pourraient devenir des alliés elle refuse de faire plus que le strict minimum pour aller vers eux. Une sorte de blocage dont elle est atteinte depuis la mort de son père et qui l'aide à survivre ou alors qui l'handicape, la condamnant à une vie de solitude et d'éternelle paranoïa. Tout dépend du point de vue.  

à l'école, quelles étaient tes deux meilleures matières et tes deux pires ?
La jeune femme a fait toute sa scolarité par correspondance elle n'est donc jamais vraiment allée à l'école. Mais s'il faut choisir deux matières qu'elle appréciait tout particulièrement ce serait sans doute la géographie et les langues étrangères. Elle qui n'avait quitté son petit coin paumé en pleine nature était fascinée par la grandeur de ce monde. Elle voulait l'explorer, sur de ses propres yeux la mer, les volcans, les aurores boréales et elle dût attendre ses dix neuf ans avant de réaliser son rêves. Ensuite malgré sa dyslexie elle était assez bonne en langues étrangères ce qui lui était fort utile dans son métier d'hôtesse de l'air. Elle eut beaucoup de mal à l'écrit mais bizarrement elle les parlait très bien, sans doute grâce à son père qui en tant qu'ancien militaire qui avait parcouru le monde connaissait le russe, l'anglais, l'espagnol, le chinois et le français. Il fallut beaucoup de persévérance à la petite fille qu'elle était pour maîtriser toutes ces langues mais c'est aujourd'hui chose faite. Elle se débrouillait plus ou moins dans les autres matière hormis en arts et en philosophie. La philosophie pour elle était un véritable calvaire, un amas de paroles contradictoires et sans queue ni tête que son esprit cartésien n'a jamais réussi à déchiffrer. Quant aux arts il ne faut même pas lui en parler. Elle n'a aucun talent pour le dessin, la peinture ou même la musique. Elle a aussi eu beaucoup de mal à apprendre à conduire. Effectivement elle a dût s'y reprendre cinq fois avant de décrocher son permis et même avec cela les voitures restaient pour elle de grosses boites en métal qui puaient, qui coûtaient cher et qu'elle regardait avec méfiance  

avant le début des vagues, quels étaient tes passe-temps? et à quoi ressemblent-t-ils maintenant?
Avant que la planète Terre ne soit attaquée pas les envahisseurs Roksana était toujours en vadrouille. Sur les routes ou dans un avion elle ne tenait pas en place, explorant le monde avec une soif de découverte vorace et jamais assouvie. Elle a rencontré beaucoup de monde, vu pas mal de cultures différentes et des choses dont elle n'avait jamais soupçonné l'existence. Les rares fois où elle avait un peu de temps pour elle, elle le consacrait à la photographie, une activité qui lui avait tout de suite plut. Elle aimait ensuite lire, écouter de la musique, regarder un bon film, les choses banales de la vie quoi. Aujourd'hui que tout est différent le plus clair de son temps est occupé par la survie. Construire un abri, se cacher, ramasser ce qui peut lui être utile lui prend des heures et des heures mais c'est sans doute trouver de la nourriture et de l'eau qui est le plus prenant. Les rares moments de répit qu'elle s'accorde sont passés à apprendre des nouveaux tours à son chien et à parfaire son dressage ou à écrire dans son journal de bord. Il s'agit d'un gros cahier à moitié arraché et tout défraîchi dont de très nombreuses pages sont volantes. Quand elle trouve de quoi écrire elle y note ses observations, les endroits qu'elle a exploré qui sont sûrs ou non, l'évolution du monde dans lequel elle survit. Rien de personnel ou qui ressemble de près ou de loin à des états d'âme. Uniquement des faits et la moindre information qui pourrait lui être utile. Mais ce qu'elle préfère par dessus tout c'est quand elle arrive à mettre la main sur un livre. Alors elle le dévore avec la même ferveur qu'avant, seul vestige de sa vie passée. D'ailleurs elle ne se sépare jamais d'un exemplaire de poche de La Guerre des Mondes de H. G. Wells, assez ironique quand on essaye de survivre à une attaque alien de grande envergure. Il est tout corné et la couverture est dans un piteux état mais elle tient à ce livre comme à la prunelle de ses yeux.

jusqu'à présent, comment expliquerais-tu la ou les raisons pour lesquelles tu es encore en vie ?
La jeune russe répondrait sans la moindre hésitation que c'est grâce à son père si elle est toujours de ce monde. Elle doit sa survie à l'éducation qu'il lui a donné et qu'elle avait méprisé avec tant de hargne. Elle lui avait craché à la figure qu'il avait gâché sa vie mais il l'avait au contraire sauvé la vie. Rongée par le remord et le regret elle aurait donné n'importe quoi pour le remercier mais elle n'en a pas eu le temps. Elle compense également son manque de force physique, la précarité d'une vie de solitaire sur les routes et une peur maladive de l'attachement envers autrui par une connaissance parfaite du terrain et une détermination à toute épreuve. Jamais elle n'abandonnera face à l'envahisseur tant qu'elle a un souffle de vie, elle se battra rageusement jusqu'à la fin. Son chien Vlad est aussi une aide des plus précieuse.  


spf

Bon c'est l'heure de la partie que j'aime le moins  :whee: Moi c'est Ophélie mais tout le monde m'appelle Lily. Je suis une vieille de 24 ans, accro aux rp et à la cb si vous ne l'avez pas encore remarquer. Je vis dans le Nord de la France sous la pluie et je finis mes études cette année wouhou  :lovie: Sinon, ben ça sera à vous de découvre la reste de ma vie si ça vous intéresse tant que ça  perv
Revenir en haut Aller en bas
Liang Mao
avatar
leader, clan lăohŭ
messages : 32 points : 597

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are born sick and commanded to be well (Roksana)   Ven 8 Avr - 11:47


bienvenue à toi avec la jolie Phoebe =) bon courage pour ta fiche ^^


liang mao ; clan lăohŭ

“Rabattons notre suffisance, critiquons sans relâche nos propres défauts, tout comme, chaque jour, nous nous lavons la figure pour rester propres et balayons pour enlever la poussière.”


©️ by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Damon Anderson
avatar
membre, clan lăohŭ
messages : 59 points : 641

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are born sick and commanded to be well (Roksana)   Ven 8 Avr - 16:24


Bienvenue ! Bon courage pour la fichette! :eyes:

EDIT : je peux réserver un lien ? :cute: :honhon: :bed:


Revenir en haut Aller en bas
Luka Vetrov
avatar
admin ∆ leader, clan pesetc
messages : 38 points : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are born sick and commanded to be well (Roksana)   Ven 8 Avr - 16:28


Bienvenue & bonne rédaction de fiche :cute:
Si tu as des questions, n'hésites pas à venir nous voir ! perv







i'm taking back the crown
sycophants on velvet sofas. lavish mansions, vintage wine. i am so much more than royal. snatch your chain and mace your eyes. if it feels good, tastes good it must be mine. heroes always get remembered, but you know legends never die.
Revenir en haut Aller en bas
Roksana Andreïev
avatar
membre, simple loner
messages : 40 points : 634

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are born sick and commanded to be well (Roksana)   Sam 9 Avr - 6:25


Damon Anderson a écrit:
Bienvenue ! Bon courage pour la fichette! :eyes:

EDIT : je peux réserver un lien ? :cute: :honhon: :bed:

Déjà fait :y:

Merci beaucoup tout le monde :hug:



I won’t take this world’s abuse, I won’t give up,
I refuse!
Revenir en haut Aller en bas
Damon Anderson
avatar
membre, clan lăohŭ
messages : 59 points : 641

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are born sick and commanded to be well (Roksana)   Sam 9 Avr - 8:20



SURVIVAL OF THE FITTEST

Félicitation, Roksana Andreïev pour avoir survécu jusqu'à l'heure actuelle. Voici les dernières statistiques circulantes à ton sujet.

 
leadership
✶✶✶✶✶
mind
✶✶✶✶✶✶
relation
✶✶✶✶✶✶
survival
✶✶✶✶✶
49%

DANGEROSITÉ GÉNÉRALE


Tu as présentement sur toi un couteau de chasse, en plus de tes effets personnels divers qui ne peuvent pas être une arme autre que celle mentionnée précédemment. Tu démontres des aptitudes spéciales pour les premiers soins et en endurance et tout particulièrement un talent pour l'adaptation au terrain.

N'oublies pas d'aller faire un tour du côté des demandes afin de te procurer un petit logis si tu ne vis pas à la sauvage dans les buissons. Puis, l'union fait la force comme on dit alors pense à aller te faire des amis (ou ennemis).


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We are born sick and commanded to be well (Roksana)   


Revenir en haut Aller en bas
 
We are born sick and commanded to be well (Roksana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présentation] I was born d'arcade.
» I'm so sick of you. M&E
» born to be ridikul...
» Born to be wild ........ou pas
» Born t vieuX???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMONG US ::  :: identification :: congrats, you survived-
Sauter vers: